Foire aux questions

Catégorie:

  • Abattant WC à fermeture ralentie

    Discrétion et sécurité assurées grâce à la descente ralentie du couvercle ainsi que de la lunette de WC. Proposé de série ou en option selon les modèles de WC.

  • Acrylique pour baignoire

    L'acrylique est le matériau le plus fréquemment utilisé pour la fabrication des baignoires : il assure une parfaite régularité de surface et offre de grandes qualités de résistance grâce à son épaisseur moyenne de 4 mm, alliée à un renfort homogène en résine et en fibre de verre.-

  • Action siphonique 

    Principe de fonctionnement hydraulique utilisé pour certains WC et certains siphons d'urinoirs provoquant un effet d'aspiration au moment de la chasse pour en améliorer l'efficacité.

  • A.F.I.S.B.

    L’AFISB, Association Française des Industries de la Salle de Bains regroupe 40 industriels de référence, spécialisés dans l'univers de la salle de bains : céramique sanitaire, baignoire et douche, robinetterie, meubles et accessoires.
    Pour plus d’informations consulter : http://www.salledebains.fr/

  • Antigliss

    Antigliss est un facteur de confort et de sécurité dans votre douche salle de bains. Il ne s’agit pas d’un traitement de surface mais d’un émail spécial cuit à très haute température. Totalement inaltérable, Antigliss a un aspect satiné et est aussi facile à entretenir qu’un émail ordinaire.
    De série sur bon nombre de receveurs de douche, Antigliss est en option sur les receveurs Prima.

  • Assise ergonomique

    Ce principe ne s’applique qu’aux cuvettes de WC proposées sans abattant : le plan supérieur de la cuvette est conçu de façon à procurer un confort d'assise.

  • Autoportant

    Qualificatif s’appliquant à tout appareil ou équipement sanitaire autonome du point de vue de sa fixation et de sa stabilité.
    Exemple : un lavabo autoportant est pourvu d’un dosseret comportant des trous de fixation. Cette disposition seule lui permet de satisfaire aux tests de résistance sous charge (150 kg).
    Dans le cas d’un bâti-support, cette caractéristique implique une résistance aux essais de charge (400 kg pour une cuvette de WC) sans autre fixation que celle prévues au sol.

  • Baignoire

    Quelle forme pour ma baignoire ?
    Les baignoires Allia existent dans toutes les formes, pour répondre à vos envies et aux contraintes imposées par votre salle de bains. Vous pourrez ainsi trouver :
    • des baignoires rectangulaires, qui se déclinent en plusieurs dimensions, des plus généreuses (190x90 cm), aux plus compactes (120x70 cm)
    • des baignoires d’angle symétriques ou asymétriques, pour s’intégrer dans tous les espaces
    • des baignoires de forme à encastrer dans un podium.

    Où et comment installer ma baignoire ?
    Selon les modèles, on peut installer sa baignoire en îlot, en utilisant les châssis prévus à cet effet. La baignoire peut aussi s’installer de manière plus classique dans un angle de la pièce, ou entre 3 murs : il faut dans ce cas prévoir un habillage, que ce soit un tablier ou une maçonnerie hydrofuge équipée d’une ou plusieurs trappes de visite. Selon les cas, la baignoire peut aussi être équipée d’un pare-baignoire, qui évite les projections lorsqu’elle est utilisée comme une douche. Dans tous les cas, lors de l’installation, il faut s’assurer que la baignoire est bien supportée sous son fond et sous sa périphérie.
    Quelle robinetterie envisager pour votre baignoire?
    Pour la plupart des baignoires, deux solutions sont envisageables : la robinetterie sur plage (sur « gorge », c’est-à-dire sur la partie horizontale de la baignoire), ou murale. Si l’on souhaite équiper la baignoire d’une robinetterie sur plage, il faudra prévoir le perçage de la baignoire. Celui-ci peut être réalisé au moyen d’une scie cloche tournant à vitesse réduite. Le perçage s’effectue toujours du côté de la belle face de la baignoire.
    Quel matériau pour ma baignoire ?
    Chez Allia deux matériaux sont proposés selon les modèles de baignoires :
    • l’acrylique, qui est le matériau le plus classique pour une baignoire : il lui garantit une parfaite régularité de surface, son épaisseur moyenne de 4 mm alliée à un renfort homogène en résine et en fibre de verre lui donnent une grande résistance
    • le Marbrex®, une exclusivité Allia: sa composition garantit une parfaite rigidité de la baignoire et une grande résistance aux chocs physiques et thermiques. Le Marbrex® est en plus confortable et chaud au toucher, il maintient l’eau du bain à température et assure une faible propagation des bruits.
    Les baignoires en Marbrex® sont autoportantes.

  • Bâti-support :

    Châssis métallique destiné à la pose des appareils sanitaires suspendus.
    Le bâti-support assure généralement les fonctions support et raccordement de l'appareil sanitaire dans le cas d'un lavabo, d'un plan de toilette, d'un bidet suspendu…
    Dans le cas d'une cuvette de WC suspendue, le bâti-support intègre également la fonction alimentation de la cuvette, par le biais d'un réservoir de chasse.
    Suivant le modèle, le bâti-support peut être installé devant, dans l'épaisseur ou derrière une cloison pour permettre la pose de l'appareil sanitaire suspendu. Le type de bâti-support sera choisi par le professionnel selon les conditions d'installation du chantier.

  • Bâti-WC

    : Ensemble comprenant tous les équipements permettant d’installer un  WC suspendu : la cuvette, son abattant ainsi que le bâti-support autoportant sont regroupés dans un emballage unique pratique à transporter. Seule la plaque de commande est à choisir séparément.

  • Bêtisier

    Petit verbatim de quelques échanges savoureux glanés ça et là au téléphone avec nos chers clients…

    On sonne à la grille
    Maison de retraite : Peut-on mettre une grille d'urinoir dans le siphon d'une cuvette de WC ?
    Allia : Euhhh, pour quoi faire ?
    M : C'est pour une maison de retraite. Les personnes âgées jettent n'importe quoi dans les cuvettes.
    A : Vous ne craignez pas que la grille retienne "tout" ce qui va se trouver dans la cuvette ?
    M : Vous avez raison, je n'avais pas pensé à ça...

    Bricolage
    Installateur : Pour un chantier, on vous a commandé des cuvettes suspendues sans trous d'abattant.
    Allia : Bien.
    I : Bon, et alors, comment on fait maintenant pour installer les abattants ?
    A : ??? Vos cuvettes sont sans trous d'abattant, cela signifie que les trous pour fixer l'abattant ne sont pas percés.
    I : On peut les percer avec une perceuse ?

    Espace vital
    Installateur : Pour une installation destinée aux personnes handicapées, j'ai un local qui mesure 75 cm de long dans lequel je dois installer une cuvette suspendue Paracelsus de 70 cm. Comment vont faire les utilisateurs en fauteuil ? Est-ce qu'Allia a une solution ?
    Allia : …

    Oups !
    Grossiste : J'ai un client installateur qui vient de casser la petite remontée qui se trouve à la sortie de votre cuvette suspendue. Il demande à quoi sert cette remontée.
    Allia : à assurer la garde d'eau de 5 cm réglementaire.
    G : Ah ! Je vais le rappeler et lui expliquer à quoi elle servait.


    Mauvais calcul
    Grossiste : Je ne trouve pas la référence de couleur pour les armoires Arabella...
    Allia : En bas de la page 110 du tarif.
    G : Ah ! Je n'avais pas vu, j'avais posé ma calculette dessus !
    A : Voilà.

    Options
    Grossiste : J'ai commandé un vidoir d'hôpital. Sur votre catalogue, il est indiqué "avec bride et siphon". Le dépôt me signale qu'ils ont bien reçu le vidoir, mais pas la bride et le siphon...

    Sans frontières
    Installateur : Je ne trouve pas l’abattant ALLIA Paris en Suisse !
    Allia : ALLIA Paris c’est le nom du fabricant Monsieur, c’est pour quel modèle ?
    I : ?... ah ! Parce qu’en plus, il y a plusieurs modèles !
    A : Oui un modèle d’abattant pratiquement pour chaque modèle de cuvette.
    I : Non !! Vous n’allez pas me faire croire çà ! En Suisse il y a un seul modèle d’abattant pour toutes les cuvettes suisses, portugaises, italiennes je pose pour toutes le même abattant. Il n’y a qu’en France c’est pas croyable !
    A : L’exception cul-turelle, encore !

    Compliqué
    Installateur : Peut-on mettre un vidage avec siphon décalé sur un urinoir d'angle pour accès handicapés ?
    Allia : Heeeuuu… Quel est l'intérêt ? A quoi sert un urinoir pour une personne handicapée ?
    I : Ah oui, vous avez raison, effectivement. Peut-être parlait-il d'un lavabo Paracelsus. Je vais rappeler mon client. Merci. Au revoir.

    Contact via le site allia.fr
    Les achats chers de département :  
    Vous êtes bon !  
    Je suis la grande santé chinoise de Zhejiang Ningbo l'équipement que sanitaire font la société à responsabilité limitée, notre bondon de cheval de production et réservoir et égout d'eau, nous de plastique spécialisés espoir très sincère et coopération chère de département !

  • Bien vivre

    Le label AFISB BIEN VIVRE consiste à proposer dans le marché des produits de (pour) la salle de bains adaptés aux situations personnelles de mobilité réduite (handicapés, seniors, enfants…).  Ces produits, respectant les normes françaises et européennes, répondent à des critères techniques précis. Ils sont destinés à apporter plus de confort que leur stricte fonctionnalité. Ce label AFISB BIEN VIVRE est exclusivement réservé aux fabricants adhérents de l’AFISB.
    Pour plus d’informations consulter :http://www.salledebainspro.fr/

  • Bonde

    Raccord étanche installé dans l’orifice d’écoulement (trou de bonde) situé au fond de la cuve de la plupart des appareils sanitaires : lavabos, vasques, bidets, baignoires, éviers
    La bonde est généralement reliée à l'évacuation par un siphon.
    Dans la plupart des cas, la bonde est protégée par une grille équipée ou non d’un bouchon ou clapet.
    Dans le cas d'un appareil sanitaire dépourvu de trop-plein, la bonde ne doit pas comporter de bouchon ou clapet de fermeture : la bonde doit être à écoulement libre.

  • Bonde siphoïde

    Bonde combinée à un siphon qui permet généralement un démontage par le haut pour débouchage ou dégorgement. Elle est plus particulièrement utilisée dans les receveurs de douche pour lesquels il n'y a jamais d'accès par-dessous

  • Bride pour WC

    Anneau circulaire situé en haut du bol des cuvettes de WC assurant la répartition de l’eau à la surface de ce dernier. La bride comporte une languette tombant dans le bol : la descente de bride, dont le dessous est généralement émaillé.
    Il existe différents types de brides :
    - ouverte
    - pincée
    - fermée : la bride est alors un canal comportant des trous pour diffuser l’eau dans le bol de la cuvette.

  • Cache-siphon

    Pièce en céramique dissimulant le siphon et les conduites sous les lavabos et sous certains plans de toilette. Le cache siphon reste toujours amovible pour permettre l'accès au siphon.
    La pose d’un cache-siphon implique des raccordements d’alimentation et d’évacuation encastrés dans le mur.
    Pièce en céramique dissimulant le siphon et les conduites sous les lavabos et sous certains plans de toilette. Le cache siphon reste toujours amovible pour permettre l'accès au siphon.
    La pose d’un cache-siphon implique des raccordements d’alimentation et d’évacuation encastrés dans le mur.


  • CE

    Le marquage CE est obligatoire pour une majorité d'appareils sanitaires. Il atteste que les produits concernés satisfont aux dispositions de la réglementation européenne. Le marquage est apposé sous la responsabilité du fabricant.

  • Ceraclean

    Traitement de surface de la céramique proposé en option sur les cuvettes de WC, réalisé à la fin du cycle de production. Il rend l’émail « hydrophobe », c’est-à-dire que l’eau glisse à la surface sans laisser de traces. Ceraclean réduit aussi l’adhérence des saletés, du calcaire, des huiles entrant dans la composition des cosmétiques et des produits communément utilisés pour les soins du corps.
    Ce traitement facilite l’entretien, réduit les quantités d’eau et de produits ménagers nécessaires, améliore l’hygiène et préserve sans effort l’éclat de la céramique.
    Ceraclean est un traitement stable : il a la même durée de vie que les équipements traités, à condition de respecter les conseils d’entretien ; un chiffon doux ou une  éponge humide suffisent.
    Pour un nettoyage plus intense, les produits d’entretien liquides, les gels anticalcaires, l’eau vinaigrée sont préconisés. Les produits abrasifs tels que les poudres à récurer, les éponges grattantes, les déboucheurs pour canalisation sont à éviter.

  • Charnières clipsables pour meubles de salle bains

    Sur certaines portes de meuble équipées de charnières fixées sur leur embase par un système à ressort commandé par une touche : le montage ainsi que le démontage des portes s'effectuent alors sans outil.

  • Chevilles à expansion pour cuvette

    Système de fixation par l'intermédiaire d'un cylindre qui s'expanse sous l'effet du serrage. Ce système est utilisé pour fixer les charnières d'abattant sur certaines cuvettes dont la conception ne permet pas de serrage par le dessous

  • Cloche de réservoirs de chasse d’eau

    Partie centrale du mécanisme équipant les réservoirs de chasse d’eau (également appelée soupape). Ce dispositif, actionné par un ou deux boutons-poussoirs, libère l’eau contenue dans le réservoir de chasse. La cloche comporte donc à sa base un joint d’étanchéité : le joint de cloche (ou joint de soupape).

  • Céramique

    Matériau à base de substances minérales (argile notamment), mis en forme par coulage ou moulage, recouvert d’émail (verre) puis cuit à haute température (env. 1200 °C).
    Matériau massif, durable, hygiénique, très résistant et facile à entretenir. C’est donc le matériau idéal pour les lavabos, bidets, vasques, plans de toilette, WC, receveurs de douche, éviers
    La céramique est un matériau noble, extrêmement durable, fabriqué à partir de matières premières naturelles. Chimiquement inerte, sans dégagements toxiques et incombustible, elle ne se déforme pas à la chaleur, ne provoque aucun dégagement de fumées ni de gaz et ne présente aucun danger pour l’environnement, ni pour la santé humaine.

  • Cuvette de WC à alimentation indépendante :

    Cuvette de WC dépourvue de système de chasse d’eau intégré : celui-ci (réservoir de chasse mural apparent ou dissimulé, robinet de chasse…) est à prévoir séparément.
    Il existe des cuvettes à alimentation indépendante au sol et suspendues.

  • Déboucheurs

    Les présentations de ces produits en microbilles ou en paillettes sont à proscrire absolument dans les baignoires et receveurs en acrylique et en Marbrex® ; au contact de l'eau la violente réaction exothermique risque d'endommager définitivement la matière.

  • Dimensions (nominales)

    D’une façon générale, les dimensions des appareils sanitaires, et en céramique notamment, sont données à titre indicatif (aussi bien dans les descriptifs que dans les schémas techniques). Il est en effet toujours nécessaire de tenir compte d’une certaine variabilité de la géométrie due aux matériaux ainsi qu'aux procédés de fabrication utilisés.
    Ces variations dimensionnelles sont toutefois toujours inférieures ou égales aux limites fixées par les normes.

  • Disjoncteur Différentiel

    Dispositif de sécurité électrique obligatoire à associer à une prise de terre. Pour la protection contre les chocs électriques dans les salles de bains, un dispositif différentiel à haute sensibilité (30 mA au plus) est obligatoire associé à une liaison équipotentielle selon la norme NF C 15-100.

  • Double-chasse

    Pour générer les économies d’eau, nos réservoirs de chasse sont équipés d’un mécanisme double-chasse 3 litres / 6 litres, permettant de choisir la quantité d’eau à utiliser (3 litres pour la petite chasse, 6 litres pour la grande chasse).
    En cas de remplacement, vérifier que la cuvette de WC associée à un tel réservoir a été conçue pour ce type d'utilisation afin d'allier hygiène et économies d'eau.

  • Douche

    Afin de répondre à tous types d'implantations, les receveurs de douche sont proposés dans 3 types de géométrie : angle, carré et rectangulaire dans une variété de dimensions.
    Selon les contraintes d’installation (éloignement du point d’évacuation notamment), il conviendra également de choisir entre receveur à poser ou à encastrer.

    Enfin, la profondeur de cuve peut varier d’un modèle à l’autre : cuve profonde (9 à 10 cm), cuve extra-plate (environ 4 cm) ou cuve ultra-plate (1,5 cm). Cette notion détermine la facilité d’accès au receveur.

  • D.T.U.

    Document Technique Unifié : série de normes françaises obligatoires définies dans des documents qui établissent le code d’exécution des travaux de plomberie dans les locaux d’habitation. Pour ce qui concerne les appareils sanitaires, il s'agit des DTU 60.1 et 65.10 principalement. Le DTU 60.11 définit quant à lui les règles de calcul des installations de plomberie.
    Les D.T.U. sont actuellement en cours de révision.

  • ECS / EFS

    Eau chaude sanitaire / Eau froide sanitaire. Désignent la distribution des eaux domestiques dans l'habitation.

  • Effet d’eau 

    Elément diffuseur d’eau fixé en haut de la cuve de l'urinoir et relié au robinet de chasse temporisé. Ce diffuseur est conçu pour répartir l'eau sur les parois du bol de l’urinoir durant la chasse. Les urinoirs "à effet d'eau" se raccordent à un siphon ordinaire (type lavabo).

  • Entretien 

    Voir la rubrique : Conseils d'entretien

  • F.C.B.A.

    Institut technologique certificateur pour la marque NF Ameublement dont fait partie le C.T.B.A.

  • Fixation

    Les appareils sanitaires en céramique sont conçus pour résister à des charges importantes, ex. : 150 kg pour les lavabos, 400 kg pour les cuvettes suspendues.
    Si la résistance aux charges des appareils sanitaires est vérifiée dans le cadre des normes, il n’en va pas de même pour les cloisons.
    Il convient donc de renforcer localement les cloisons légères (fixations adaptées, utilisation d'un bâti-support, de consoles…) avant de fixer un appareil sanitaire. C'est un point très important à étudier lors de la conception de l'installation.

  • Fongicide

    Adjuvent entrant dans la composition du mastic silicone, destiné à ralentir le développement des micro champignons et moisissures sur les surfaces exposées aux projections d'eau.

  • Gabarit de découpe

    Schéma représentant à grandeur réelle (échelle 1) la découpe à réaliser dans un plan de travail ou plan de toilette pour encastrer un appareil sanitaire ; toutes les vasques à encastrer sont fournies avec leur gabarit de découpe.

  • Gain de place 

    Les produits gain de place ont été développés spécialement pour les salles de bains et les coins toilettes exigus. Petits et compacts, ils se glissent dans tous les espaces sans perdre en fonctionnalité. Leurs dimensions sont suffisantes pour assurer une utilisation optimale de l’appareil.

  • Garantie fabricant Allia

    Pour tous les appareils sanitaires céramique et matériau de synthèse : 2 ans.
    Pour les systèmes électroniques d'urinoirs : 1 an.
    Pour les meubles : 3 ans.
    Pour les bâti-supports : 10 ans.
    Nos produits doivent être installés et révisés par un professionnel qualifié, lequel s’engage à respecter nos prescriptions ainsi que les règles de l’art concernant le montage, l’installation et la révision de nos produits.
    Notre garantie ne couvre pas les défauts et détériorations provoqués par l’usure naturelle des pièces, les intempéries, les dommages causés par la qualité de l’eau et les dommages qui pourraient être la conséquence d’un usage inapproprié ou d’un entretien défectueux.
    Voir nos Conditions générales de vente en fin de catalogue-tarif.

  • Gorge

    Désigne le plan supérieur des lavabos, lave-mains, plans de toilettes, vasques, baignoires
    Une robinetterie sur gorge est donc installée sur l’appareil sanitaire dans un trou prévu à cet effet, à l’inverse d’une robinetterie murale.

  • Hydrofuge

    Traitement tendant à réduire la sensibilité à l'humidité d’un matériau

  • Incandescence

    Eclairage obtenu par un filament porté à l'incandescence par un courant électrique ; ce type d'ampoule sera progressivement remplacé par les lampes fluocompactes, hallogènes basse tension ou LED.

  • IP 44 

    Indice de protection des équipements électriques.
    L'installation électrique d'une salle de bains doit respecter des normes de sécurité très strictes regroupées dans la norme NF C 15-100. Les appareils électriques entrant dans la salle de bains doivent également répondre à des normes de protection contre les chocs électriques (CLASSE I ou II) et contre les pénétrations de solides et de liquides (indice I.P.XX). Les indices de protection à respecter sont déterminés en fonction de la distance d'installation par rapport à la baignoire et au receveur de douche.

  • Isolation acoustique

    Isolation ayant pour but de réduire la propagation des bruits de fonctionnement émis par un appareil sanitaire. Deux aspects principaux sont pris en considération : l'isolation acoustique des locaux et les bruits émis par les équipements. Les valeurs à respecter sont définies dans la réglementation acoustique, dite N.R.A.
    Le choix des robinets, l'implantation des appareils, la fixation des canalisations, l'isolation phonique des équipements sont les principaux points à surveiller pour ne pas dégrader le niveau d'isolation acoustique d'une salle de bains.

  • Joint

    Garnissage de l'espace entre deux surfaces, exemple : carrelage, ou entre un appareil sanitaire et une surface. Exemple : baignoire contre un mur.
    Selon le cas, en salle de bains, on utilise le ciment blanc ou le mastic silicone traité fongicide.
    Selon les normes en vigueur, le revêtement mural doit être de nature à ramener les eaux de ruissellement à l’intérieur de l’appareil sanitaire.

  • Lavabos

    Les dimensions des lavabos varient en général de 50 à 80 cm. Tous les lavabos sont autoportants et ne peuvent s’installer que d’une seule façon : fixés au mur. Afin de dissimuler les raccordements de plomberie, on peut utiliser selon les cas une colonne ou un cache-siphon. Le cache-siphon implique toutefois des raccordements encastrés. La colonne ne constitue en aucun cas un support du lavabo.
    Dans le cas d’une pose sur une cloison légère, il convient de renforcer localement la cloison (bâti-support par exemple) de façon à assurer une résistance à une charge de 150 kg appliquée au centre du lavabo.

    Selon les modèles, les lavabos sont percés de manière à accueillir différents types de  robinetterie :
    • 1 trou percé, pour un mitigeur ou un mélangeur monotrou
    • 1 trou percé et 2 trous amorcés, pour un mélangeur classique, avec robinets eau chaude et eau froide séparés. Les trous amorcés devront être débouchés par l’installateur.

  • Lave-mains

    Un lave-mains est un petit lavabo conçu pour équiper le coin toilette. Il en existe de différentes formes dont la taille peut varier de 32 à 50 cm.
    Afin de dissimuler les raccordements de plomberie, certains modèles proposent un cache-siphon en complément.
    Dans le cas d’une pose sur une cloison légère, il convient de renforcer localement la cloison (bâti-support par exemple) de façon à assurer une résistance à une charge de 150 kg appliquée au centre du lavabo.

  • Marbrex®

    Le Marbrex® est un matériau exclusif utilisé pour la fabrication des baignoires et receveurs de douche qui bénéficie de qualités exceptionnelles. Il est composé de résine polyester et d’une charge minérale à base de poudre de marbre et de fibre de verre. Il garantit une parfaite rigidité de l’appareil et une grande résistance aux chocs physiques et thermiques. Confortable et chaud au toucher, le Marbrex® maintient plus longtemps l’eau du bain à température et assure une faible propagation des bruits. Le revêtement gel-coat confère à la baignoire un aspect de surface incomparable.
    Le Marbrex® offre de plus la possibilité de réparation de petits éclats et rayures.

  • Mastic silicone

    Matière pâteuse à base d'élastomères silicones permettant d'assurer à la fois la fixation et l'étanchéité du joint tout en conservant une certaine souplesse pour accepter les mouvements relatifs.

  • Médium

    Abréviation de M.D.F. : Médium Density Fiberboard, panneau à base de fines fibres de bois compactées. La surface particulièrement lisse ainsi que l'homogénéité de la matière le destinent à la réalisation de façades laquées de meubles.

  • Meubles

    Les corps des meubles ainsi que les façades sont faits de panneaux de bois spécialement étudiés pour l’aménagement intérieur : aggloméré ou médium (MDF).
    Le panneau aggloméré est constitué de fines particules de bois encollées. Il présente des qualités de résistance et de solidité idéales pour l’ameublement.
    Le médium est fabriqué à partir de bois dit « de première éclaircie », c’est-à-dire provenant d’arbres de faible diamètre. Cette composition lui donne une texture fine et homogène, très qualitative et qui le rend apte au laquage. Le médium est un matériau résistant : il ne se fend pas, n’éclate pas et  ne se déforme pas.
    Les revêtements des meubles sont adaptés à l’environnement de la salle de bains et sont choisis pour leurs caractéristiques décoratives, mais aussi pour leur résistance à l’eau et à l’humidité. C’est le cas des placages bois, des laques, des revêtements en polymère ou mélaminé.

  • NF

    La marque NF  matérialise une certification de produits.  Ce marquage  est une démarche volontaire. La certification garantit la constance de la fabrication d’un produit par rapport à des caractéristiques et des performances spécifiques définies dans un référentiel de certification. Ces règles de certification sont élaborées en concertation avec : les fabricants, les distributeurs, les associations de consommateurs, les laboratoires et les Pouvoirs Publics.
    La marque NF est la propriété d’AFNOR. Le secrétariat technique est assuré par le CSTB pour les appareils sanitaires, par le FCBA pour les meubles et  tous les contrôles sont effectués par des laboratoires accrédités.

  • Personnes à mobilité réduite 

    Allia a développé des équipements répondant aux besoins spécifiques des personnes à mobilité réduite.
    L’accès et l’usage des appareils sanitaires sont définis par une réglementation précise.

    Lavabo et le lave-mains
    Les arrêtés ministériels du 1er août 2006 et du 30 novembre 2007 relatifs à l’accessibilité indiquent :
    «un lavabo accessible doit présenter un vide en partie inférieure d’au moins 0,30 m de profondeur, 0,60 m de largeur et 0,70 m de hauteur permettant le passage des pieds et des genoux d’une personne en fauteuil roulant. […] » et que la hauteur maximum d’un lave-mains est de 0,85 m.

    Douche
    La loi rend obligatoire pour tous les permis de construire déposés à partir du 1er janvier 2010 l’accessibilité de la douche aux personnes en fauteuil roulant : le receveur ne doit pas présenter d’obstacle supérieur à 20 mm en entrée ou en sortie.
    Le nouveau receveur Prima carré 90x90 cm à encastrer répond parfaitement à cette réglementation.

    W.C.
    Les décrets imposent :
    • une aire minimale pour assurer le transfert du fauteuil  au W.C. de 140x180 cm (porte ouvrant vers l’extérieur) avec un minimum de 80 cm entre le W.C. et le mur pour une pièce indépendante et un espace latéral libre de 80x130 cm hors débattement porte
    • la cuvette doit être à une hauteur comprise entre 45 et 50 cm du sol, abattant inclus et accompagnée d’une barre d’appui latérale située entre 70 et 80 cm du sol.

    Attention : l’espace de manœuvre minimum hors équipements fixes, débattements et porte doit être de 1,50 m de diamètre.

  • Piètement réglable pour receveur

    Brevetée par ALLIA, cette innovation facilite et fiabilise l’installation des receveurs de douche en céramique. Les pieds réglables se fixent dans des logements spécialement prévus sous la cuve des bacs à douche extra-plats à encastrer Prima de 90 cm (angle et carré), 100 x 80 cm et 120 x 80 cm.

  • Plage

    Se dit de la partie horizontale d'un appareil sanitaire destinée à recevoir la robinetterie.

  • Plan de toilette

    Le plan de toilette est un équipement qui se rapproche du lavabo, mais présente de larges plages latérales offrant un espace utile important. C’est un  plan en céramique proposé en plusieurs dimensions pour 1 ou 2 cuves moulées dans le plan.
    Il est généralement proposé avec des meubles associés.

  • PROMOTELEC

    Association pour la PROMOTION de la sécurité et du confort ELECtriques dans le bâtiment : informations, conseils et certification pour tout ce qui concerne les installations électriques.
    Adresse : Tour Chantecoq - 5 rue Chantecoq - 92808 PUTEAUX CEDEX
    www.promotelec.com

  • Quart de rond

    Appellation commune des receveurs d'angle, souvent impropre car la majorité des géométries de receveurs est composée d'un quart de cercle et de deux parties droites plus ou moins longues.

  • Receveur

  • Rimfree

    La nouvelle cuvette Rimfree® développée par Allia, n’a pas de bride, ce qui signifie que les germes et microbes ne peuvent pas s’y loger.Une discrète lèvre céramique assure la répartition optimale de l’eau dans la cuvette : l’eau qui cascade sous la lèvre assure l’évacuation des matières. Deux orifices latéraux canalisent l’eau vers l’avant de la cuvette en lui conservant son énergie. Un léger relief conduit l’eau sur toute la surface du bol pour en assurer le rinçage. Dépourvue de bride, la cuvette de WC Rimfree® est d’un entretien on ne peut plus facile : un simple coup d’éponge redonne éclat à la porcelaine.

  • Robinet flotteur

    Robinet équipant les réservoirs de chasse ; grâce au flotteur qui ouvre et ferme le robinet en fonction du niveau, le remplissage s'effectue automatiquement.

  • Robinetterie

    Presque tous les appareils en céramique à cuves sont conçus pour recevoir un robinet mitigeur "monotrou" (Ø 35) ; quelques uns présentent 2 trous latéraux (Ø 30)  complémentaires à déboucher à l'installation pour recevoir un robinet mélangeur "3 trous". Il existe aussi des appareils sans emplacement pour recevoir la robinetterie : celle-ci est alors fixée sur le plan support ou sur le mur. Pour les baignoires en matériaux de synthèse le perçage, si nécessaire, est réalisé à l'installation pour 1,2,3, ou 4 trous.

  • Semi encastré

    Qualifie un plan de toilette dont l'avant de la cuve est en saillie par rapport au meuble support qui, de ce fait, présente une profondeur moindre.

  • Silenzio

    Robinet-flotteur ultra-silencieux. Il fonctionne grâce à un dispositif amortisseur de sons, assurant votre tranquillité. Il permet aussi un remplissage rapide du réservoir d’eau.
    Ce modèle équipe un grand nombre de nos réservoirs de chasse.
    Silenzio est un robinet flotteur de Classe 1 ayant un débit optimisé afin de réduire la durée du remplissage.

  • Siphon

    Dispositif en forme de chicane situé à la sortie des appareils sanitaires. L'eau retenue dans le siphon isole des possibles remontées d'air vicié (odeurs) provenant des égouts, et permet également de retenir les corps et matières solides. Pour cette raison, un siphon doit être visitable facilement.
    Tout appareil sanitaire doit être pourvu d’un siphon. Un siphon normalisé a une garde d’eau de 5 cm.

  • Siphon décalé

    Une tubulure horizontale est disposée entre la bonde et le siphon qui se trouve décalé vers le mur, libérant ainsi une partie de l'espace sous la bonde. Ce type de pose est utilisé sous les lavabos pour accès en fauteuil roulant ainsi qu’à l'intérieur des meubles de façon à libérer l’espace de rangement.

  • Soupape

    Mécanisme qui commande l'écoulement de l'eau du réservoir dans la cuvette pour réaliser la chasse. Le déclenchement s'effectue par : une tirette, un poussoir simple ou double (3L/6L).

  • Speed’O

    La bonde siphoïde Speed’O, d’un diamètre de 90 mm, est un siphon de douche à grand débit. Speed’O est compatible avec les receveurs à douche en céramique et en acrylique, et est particulièrement conseillée pour les receveurs extra et ultra-plats.
    C’est une exclusivité ALLIA.

  • Tablier de baignoire

    Système de panneaux d’habillage de la partie inférieure de la baignoire.
    Dans le cas des baignoires acryliques sans châssis, le tablier doit être de nature à supporter la baignoire.

  • Trop-plein invisible

    Plutôt que de s’évacuer par un trou dans la partie supérieure de la cuve, l’eau ne dépasse pas le niveau de sécurité grâce à un système de trop-plein invisible qui exploite le principe des vases communicants. Ce système a l’avantage d’être très esthétique (absence de trou dans la cuve) et de faciliter l’entretien.

  • Trop-plein (sans)

    Certaines vasques et certains lave-mains sont dépourvus du trop-plein destiné à éviter le débordement. Il convient donc de les installer avec une bonde à écoulement libre impossible à obturer, Pour des installations particulières en collectivités, il existe des variantes de lavabos sans trop-plein.

  • Urinoirs

    Il existe deux types d'urinoirs :
    - à effet d'eau et siphon tasse fonctionnant par rinçage simple (effet d’eau),
    - à bride et à action siphonique, avec siphon spécifique fonctionnant par chasse d’eau.

  • Varicor® 

    Le Varicor® est un matériau minéral massif, lié par une résine et coloré dans la masse. Homogène et non poreux, il a des propriétés identiques à cœur comme en surface. Extrêmement résistant aux tâches et aux chocs, il ne demande pas d’entretien particulier. En cas de rayures, il peut être poncé sans perdre son aspect d’origine.
    Varicor® est totalement insensible à l'humidité, très résistant aux agents chimiques et bénéficie d'un classement au feu M1 et fumées F1. Disponible en plaques et en éléments moulés ce matériau permet une variété infinie de formes, après assemblage les raccords entre les éléments étant  invisibles.

  • Vasques

    Cuves de salle de bains, elles doivent obligatoirement être fixées à un plan. Le mode de fixation définit plusieurs familles :
    - à poser : la cuve est apparente, seule la base de la cuve pose sur le plan,
    - à encastrer (par le dessus) : la cuve est intégrée, les bords sont conçus pour recouvrir la découpe dans le plan et assurer l'étanchéité,
    - à encastrer par le dessous : la cuve est intégrée, les bords de la cuve sont conçus pour être fixés sous le plan réalisé dans un matériau insensible à l'humidité.

  • WC à sortie arrière cachée

    C'est une cuvette à sortie verticale dont le raccordement est situé à l'arrière et masqué par la carrosserie du pied.

  • WC à sortie horizontale

    Le conduit d'évacuation de la cuvette est orienté parallèlement au sol, l'axe étant presque toujours à 18 cm du sol ; c'est le mode de raccordement le plus courant.

  • WC à sortie orientable cachée (« multi »)

    C'est une cuvette à sortie horizontale dont la conception permet le raccordement dans le sol ou le mur ou latéralement et en étant masqué par la carrosserie du pied totalement caréné.

  • WC à sortie verticale

    Le conduit d'évacuation de la cuvette est orienté verticalement vers le sol. La distance entre le raccordement dans le sol et le mur arrière est à respecter précisément.

  • WC Multi

  • WC surélevé

    Cuvette au sol dont la hauteur d'assise est augmentée afin d'en faciliter l'accès, en moyenne 48 cm avec la lunette d’abattant. A noter que l'on peut obtenir une utilisation équivalente avec une cuvette suspendue, avec l'avantage d'une hauteur personnalisée.

  • WC sur pied « confort » 

    certaines de nos cuvettes sur pied sont dites « Confort ».La hauteur de la cuvette est comprise entre 41,5 et 44,5 cm, au lieu de 39 cm en moyenne, permettant ainsi une assise plus confortable. Ces modèles sont particulièrement conseillés pour les seniors, les personnes de grande taille ou celles ayant des difficultés à se déplacer.

  • WC suspendu

    Cuvette conçue pour être fixée sur la paroi arrière, avantages : sol dégagé, esthétique plus discrète, choix de la hauteur d'assise. Ce type de cuvette nécessite l'utilisation d'un bâti-support dont seule la plaque de commande restera visible

  • Verre

    Tous les verres que nous utilisons sont de type sécurité trempé thermiquement.
    Le verre sécurité n’est pas « incassable » mais il se brise en petits morceaux, n’est pas coupant et permet donc d’éviter les blessures graves.
    - Ne pas manipuler les vitrages à plat, mais sur un chant.
    - Ne pas monter un vitrage endommagé, il pourrait exploser spontanément.
    - Ne pas poser le vitrage sur les angles.
    - Protéger les bords du vitrage contre les chocs.
    - Pour poser le vitrage au sol, utiliser l’emballage.
    - Ne pas le poser directement sur du carrelage ou un sol dur.
    - Lors de la pose et de l’utilisation, veiller à ce que les bords et les angles ne subissent aucun choc  (le verre garde en mémoire ces ondes d’impact).
    Dans les emballages, les vitrages que nous envoyons sont protégés.

  • Vidage

    Equipement composé d'une ou plusieurs bondes, de système de trop-plein, ainsi que d'un siphon.
    L'ensemble est destiné à assurer l'évacuation d'un appareil sanitaire (évier ou baignoire).
    Selon le cas, la ou les bondes seront pourvues de clapets de fermeture commandés à distance : on parle alors de vidage automatique.